Remise de label Vieille Maison Française

Ce Vendredi 17 Août dernier , à 9h45, l’Hotel/ Maison Sallonyer a reçu une importante délégation de l’ association Vieille Maison Française, pour la remise du label à Antoine (architecte) et Etienne Caselles, propriétaires, pour leur magnifique travail de mise en valeur et rénovation des deux façades de leur demeure. Les travaux ont été suivis par Monsieur Lamourère, Architecte des Bâtiments de France à Nevers.
Au nom des Moulinois, la municipalité, sensible à la qualité de ce travail, félicite les propriétaires pour l’attrait et la mise en lumière de ce quartier historique de Moulins Engilbert.

La famille Sallonyer avait notamment fait fortune dans le flottage du bois jusqu’à Paris. Il est dit que souffrant de chaleur en été dans le bourg, ils ont fait construire le château du Pavillon pour y bénéficier de davantage d’air.

Madame Caselles, décédée il y a deux ans, avait acquis la maison Sallonyer de la famille d’Olivier de  Rincquesen https://gw.geneanet.org/virgile81?lang=fr&n=de+willecot+de+rincquesen&oc=0&p=nathanael -de Rochechouart https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Rochechouart

Qu’est ce label?     http://www.vmfpatrimoine.org/

http://www.vmfpatrimoine.org/nos-actions/label-vmf/

Pierre Péré, historien, a commenté ensuite une courte visite du Vieux Château.

Cette matinée a ensuite conduit les visiteurs au château de Marry , Saint Honoré les Bains, pour finir à l’église de Commagny, classée Monument Historique, où Pierre Péré a rappelé l’histoire de l’édifice..

Les visiteurs, amateurs de patrimoine.

Festivités pour la fête nationale: 13 juillet 2018

Ce 13 juillet au soir, diverses activités seront proposées à Moulins Engilbert.

Sur réservation, il est possible de prendre son repas à la caserne des pompiers ou  dans l’un de nos 2 restaurants. Il est également possible de dîner rapidement pour  pouvoir assister au spectacle de 20h.

Dans le cadre des spectacles précédemment assurés par notre communauté de communes du Sud Morvan, relayés maintenant par la CCBLM, pour les amateurs de musique entraînante, rendez-vous un peu avant 20h, grande salle polyvalente, pour un spectacle de flamenco (entrée 6€ )  dont voici un petit extrait  pour s’entraîner à taper dans ses mains  https://www.youtube.com/watch?v=VPzilyWr7C4  et qui se terminera  pour la participation au défilé de lampions, cette fois au son de la clique.

Le traditionnel feu d’artifice se déroulera place du champ de foire , et sera suivi par un bal  assuré par nos sapeurs  pompiers.

PLANTATIONS 2018

Les plantations de la Commune ont commencé après les saints de glace.

Une nouvelle série de rosiers paysagers a été acquise dans le but de limiter les arrosages en saison estivale, mais aussi pour un fleurissement durable . Les décorosiers « Isalia »(saumon soutenu) Place Boucaumont (notre photo), et « Emera » aux entrées de ville , au monument FNACA et dans les bacs Route de Chateau-Chinon atteindront facilement 1 mètre en hauteur et en largeur dans leur taille de croisière.

Un nouveau parasite est apparu cette année, entouré d’une mousse blanche. Suite à une demande de conseil sur le site www.lemorvanenphoto, nous tentons actuellement son éradication avec une dilution de savon noir.

Gageons que cette recette sera fructueuse.

Nouveaux commerçants

Moulins Engilbert a la plaisir d’accueillir Susanne Martin et son compagnon Peter, entrepreneurs canadiens, qui s’installent  place Boucaumont, pour une activité estivale de location de vélos, de matériel de pêche, de raquettes de tennis, et  organisation de circuits touristiques, à destination de nos visiteurs anglophones notamment. Susanne et Peter sont  anglophones, très dynamiques et très enthousiastes à l’idée de faire apprécier notre localité et notre campagne à leurs  clients. Ils commencent à apprendre le français . Que rêver de plus pour notre localité?

La peinture de la façade de cet ancien local Vois l’Art est agréée par les bâtiments de France, et les divers enregistrements professionnels ont été demandés auprès de la CCI. Cette sympathique et utile ouverture est prévue pour début juin. L’activité se terminera mi-septembre.  Comme pour  tout investisseur nord américain, un bilan financier sera alors réalisé, qui permettra d’évaluer si cette activité estivale  est viable et sera reconduite -ou non-.

Bienvenue à eux et bon vent pour ces locations estivales!

Fière de sa première prise dans le canal en « no kill »,  Susanne Martin, qui expérimente les sites de pêche avant d’y adresser les touristes.

Logements disponibles: du nouveau!

Nous venons d’inaugurer la plateforme logement qui sera très prochainement hébergée sur le site internet de la Communauté de Communes Bazois Loire Morvan. Elle a été élaborée par un travail mutuel des 4 centres sociaux du territoire. Très complète, elle permet tant aux propriétaires qu’aux locataires de trouver toutes les informations utiles quant aux différentes aides possibles. Les propriétaires qui ne réussissent pas à vendre leur bien faute de conformité de chauffage et d’isolation ont également la possibilité de trouver sur ce site les aides dont ils pourraient bénéficier s’ils choisissaient de louer.

Il suffit de visiter les onglets. Pour notre commune de Moulins Engilbert: https://www.logement-bazois-loire-morvan.fr/je-suis-locataire/locations-des-collectivites-locales/moulins-engilbert/

Pour les locataires comme pour les propriétaires, il n’est pas possible d’enregistrer les informations directement sur le site. Un formulaire détaillé doit être complété et joint à l’onglet contact, pour une mise à jour. Les bailleurs sont bien sûr invités à signaler à ce contact si leur bien est loué, pour une mise à jour en temps réel du site.

Il faudra voir aussi s’il est possible de joindre des photos du bien à louer..logements disponibles sur notre commune

Le site est traduit en anglais pour nos amis non natifs.   https://www.logement-bazois-loire-morvan.fr/en/

 

 

Commémorations du centenaire 14-18 cette année

Communiqué de Jazz à Larochemillay:
SOUVENIR ET ACTUALITE

2018. Centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. Chaque village de France honorera ses morts au son de musiques militaires, ces musiques « qui marchent au pas », comme l’écrivit Georges Brassens.
Certes, ce genre musical n’est pas le cœur d’activité de Jazz en Morvan, cependant il m’a paru important de ne pas oublier que la guerre a hélas aussi englouti bien des musiciens, militaires ou non. Et aussi beaucoup de musiciens de Jazz.
Tels ces volontaires qui ont rejoint les Harlem Hellfighters
( http://www.ina.fr/video/CPD14002875/james-reese-europe-video.html )
pour constituer le 15ème régiment d’infanterie, composé exclusivement de noirs américains tout droit venu de New York qui pensaient qu’en manifestant leur patriotisme, la communauté noire obtiendrait les droits qui lui étaient jusqu’ici refusés.
Le 27 février 1917, débarquant à Brest, ils défilent, et une soixantaine d’entre eux jouent La Marseillaise, et… du jazz ! Puis ils montent au front…
Mais, maltraités par leurs propres chefs, ils seront finalement versés dans l’armée française au sein de la 161ème division d’infanterie parce que les Américains refusaient de faire cohabiter des régiments de soldats noirs avec les régiments d’américains blancs. Devenu le 369e et surnommé (par les allemands) les Hell Fighters, tous les hommes coiffés du casque Adrian finiront leur folle virée sur le front de l’Est. Ce sera la première unité alliée à passer le Rhin et le premier régiment américain à être décoré de la Croix de guerre française. 171 soldats du 369e recevront également des distinctions à titre individuel.

Les Harlem Hellfighters sont passés à la postérité pour deux raisons essentielles :

Le courage et la bravoure dont ces hommes ont fait preuve ont été exemplaires.
Musiciens pour la plupart, ils avaient pour chef un certain lieutenant James Reese Europe. Musicien talentueux, compositeur, arrangeur, spécialiste du ragtime, il bénéficiant d’une grande renommée. Il sera le premier à créer un jazz band noir, lequel jouera à Carnegie Hall devant la bonne société New Yorkaise.

Tous ces hommes payèrent un lourd tribut à ce terrible conflit.
Mais leur courage et leur abnégation battaient au rythme de leur cœur de musiciens.
Gageons que les hommes puissent un jour prochain, troquer canons, grenades et mitraillettes pour la trompette, le saxophone, le piano ou autre clarinette…

Et puisque la musique adoucit les mœurs, cette année de commémoration devra donc faire une place toute particulière à la musique, à ses musiciens, à toutes et à tous, car elle fait partie de la vie.

C’est aussi pour cette raison que Jazz en Morvan vous permettra cette année encore de découvrir le jazz sous la plupart de ses formes à travers les « Jazz en Villages ».